Les escales adolescentes

Voyages dans le temps, dans les espaces de la culture et de l’histoire de l’humanité avec les adolescents.


Les projets : "Avec les mots, la voix et le corps" tissent les liens entre le travail sur les mots et l’expression des enfants par le voyage, la danse, le théâtre et le cinéma. Le principal de collège Joseph Rossetto, avec ses enseignants, en a été l’initiateur et le metteur en scène. Il a su donner à des centaine d’élèves adolescents, le goût à la beauté, à la fragilité, à la singularité. Chacun a sa place dans ce monde. Plusieurs films ont été réalisés sur ces projets, par Philippe Troyon. Pour répondre à une forte demande il sera possible de se les procurer sur ce site.

VOIR DANS LE SITE :

>Une école de l’expérience
Joseph Rossetto
>Entretiens avec Philippe Lacadée
L’autorité authentique

Les enfants d’Héraclès

Dans la fiction inventée par les adolescents, les enfants d’Héraclès sont intemporels, traversés par leurs pensées et leur histoire antique… Ils sont les gardiens de la tragédie d’Euripide : leurs mots naissent de la langue contemporaine pour dire le tragique du monde d’aujourd’hui ainsi que les espoirs et les rêves de demain…

Les valeurs transmises par Euripide, celles portées par Périclès et le peuple athénien sont rappelées par le chœur de la mémoire, filmé à Epidaure, à Mycènes et dans les lieux mêmes où se déroulent « Les Héraclides » en Argolide et à Athènes.


ESCALES ADOLESCENTES

* (en 17 films)
Les projets : "Avec les mots la voix et le corps" tissent les liens entre le travail sur les mots et l’expression des enfants par le voyage, la danse, le théâtre et le cinéma. Plusieurs films ont été réalisés sur ces projets, par Philippe Troyon. Pour répondre à une forte demande il sera possible de se les procurer sur ce site.

[.]


Voyages à Venise

[40’] - 2000
Le cycle de Sainte Ursule de Carpaccio est le coeur d’une fiction qui amène les élèves de 4ème dans les énigmes de l’humanisme et dans les secrets de Venise.
Premier film documentaire réalisé avec les élèves du collège Pierre Sémard à Bobigny.

[.]


Les regards qui content**

[30’] - 2001
Apprendre à voir les paysages et les cités lors d’un voyage en Ombrie dans coeur vert de l’Italie. Entre la fragilité des fresques de Giotto et la ville idéale de Todi, les enfants content par l’image, la trace, leurs émotions premières.

[.]


Florence, le balcon de la vie

[30’] - 2002
C’est un voyage poétique dans le jardin de la villa Careggi où Laurent de Medicis, entouré de philosophes, de peintres et de poètes ont tenté de changer le monde. La découverte au soleil couchant d’une ombre mystérieuse et l’étude des 300 fleurs de la Primavera de Botticelli amènent les élèves de 3ème dans la quête d’une terre seconde, d’essence plus haute...
[.]


La donna velata

[35’] - 2003
Fabio, le trapèziste d’un cirque qui voyage entre Mantoue et Venise rencontre un journaliste qui lui révèle l’existence d’un tableau inconnu de Giorgione dans le jardin secret d’Isabel d’Este.
[.]


Atlantide

[35’] - 2004
John Evans a découvert des fresques antiques d’une rare beauté sous les laves du volcan de Santorin. Il part à la recherche de l’Atlantide. Une nuit, une prétresse le conduit dans un autre monde qui n’est pas encore la proie des destructeurs mais dont la civilisation puise ses racines dans l’impermanence et la fragilité...
[.]


Ouverture lumière

[35’] - 2005
Jordane est un peintre en quête d’inspiration. Il visite l’exposition Turner, Whistler, Monet à Paris. Il décide de partir pour Venise où il rencontre Anaïs qui dirige une troupe de théâtre vouée à Goldoni . Mûs par une même quête de la beauté, les deux artistes découvrent le journal secret de Pic de La Mirandole qui évoque l’existence dans le Palais du Chameau, de l’émeraude de la Connaissance...


Odysseus

[40’] - 2006
Ulysse est un artiste chassé d’Athènes avec ses compagnons par un dictateur qui a pris le pouvoir et veut dominer son pays en supprimant sa langue, la mémoire et en rejetant tout ce qui est étranger.D’iles en iles, Ulysse, Esmeralda et ses compagnons sont confrontés aux grands problèmes du monde d’aujurd’hui, jusqu’à la révolte qui les conduit à marcher jusqu’à Athènes.


Quelle classe, ma classe

[62’] - 2007
Documentaire sur un collège situé à Bobigny, en Seine-Saint-Denis où le principal et les enseignants mettent au coeur de leur pratique : l’accueil des cultures, l’écoute de la parole, et les élèves dans un mouvement de vie et d’apprentissages. L’école est un voyage, jusqu’aux rives du monde...


Traversées

[30’] - 2007
Il suffit d’une musique jubilatoire de Montverdi, d’une peinture de Titien qui parle de la vie et de la mort, des mots du poème et de quelques traces laissées sur le sable de la lagune, pour que les élèves investissent avec leurs corps, la mémoire de Venise.


Pour que le vent se lève

[45’] - 2008
Les mythes et le théâtre sont une façon pour les Grecs de s’interroger sur les valeurs qu’ils partagent, de mettre à distance les problèmes qui se posent, si terribles soient-ils, et d’en débattre pour les résoudre. L’étude anthropologique, historique, littéraire de l’Iliade a permis aux élèves d’en retirer les valeurs essentielles : la centralité de la parole, le don de soi par mort héroïque, la sacralisation de la mémoire, la démocratie. Ils ont ensuite transformé l’Iliade en James Bond. L’action se déroule à Mycènes, à Epidaure et à Nauplie, à la fin de la guerre de Troie. Les valeurs des héros antiques sont incarnés par un héros contemporain qui se bat pour la justice et qui donne le meilleur de soi-même au prix de sa vie.


Mon cœur, le monde à l’intérieur

[25’] - 2008
C’est un travail d’une exceptionnelle beauté.Les élèves ont travaillé sur leurs origines à partir de la poésie et de la danse : les thématiques étaient le métissage, l’identité, les racines. Ils ont questionné leurs parents sur les traditions de leurs familles. Ils ont revisité par le biais d’écritures poétiques ou chorégraphiques contemporaines les cultures transmises par leurs parents qui appartiennent à une mémoire personnelle, familiale ou générationnelle.


Les enfants d’Héraclès

[45’] - 2010
Dans la fiction inventée par les adolescents, les enfants d’Héraclès sont intemporels, traversés par leurs pensées et leur histoire antique… Ils sont les gardiens de la tragédie d’Euripide : leurs mots naissent de la langue contemporaine pour dire le tragique du monde d’aujourd’hui ainsi que les espoirs et les rêves de demain… Les valeurs transmises par Euripide, celles portées par Périclès et le peuple athénien sont rappelées par le chœur de la mémoire, filmé à Epidaure, à Mycènes et dans les lieux mêmes où se déroulent « Les Héraclides » en Argolide et à Athènes.


Enfances

[30’] - 2010
Dans le cadre d’un atelier artistique mêlant écriture, danse et arts plastiques, les enfants ont voyagé à travers les mots et le corps pour questionner les chemins traversés depuis le seuil de l’enfance jusqu’à aujourd’hui : souvenirs, rêves, pensées qui construisent leur personnalité, leur sensibilité, leur regard sur le monde et sur eux. Le travail se compose de différents tableaux qui sont comme des étapes de vie, des moments symboliques qui font grandir.


La voce della notte

[50’] - 2011
Les thèmes de la fiction sont inspirés par l’œuvre de Thomas Mann et le film de Luchino Viscinti : « Mort à venise ». L’aventure se déroule dans les années 70 et raconte l’histoire d’une troupe d’adolescents parisiens, dirigée par un vieux professeur italien, Alberto, qui veut livrer un secret à ses élèves avant sa mort. Il a décidé de les emmener à Venise pour préparer leur nouveau spectacle. Il connaît dans cette ville un lieu où ils pourraient travailler et trouver l’inspiration pour leur création future.


Antigone

[80’] - 2012 ***
Après avoir suivi Œdipe pendant dix ans, Antigone repart pour Thèbes, parce que la guerre et le meurtre sont en marche entre Polynice et Etéocle, ses deux frères. Elle sait que c’est là qu’elle doit être, c’est là que son cœur bat et que se décide son destin. A Thèbes, elle va faire don d’elle-même pour les pauvres, les malades, les blessés de la guerre. Sa présence lumineuse, son cri vont traverser la ville, la transpercer. Antigone est une femme juste, intrépide et obstinée. Elle va se battre pour réconcilier ses frères, pas parce que c’est une chose possible, mais la chose à faire. Après l’assaut final, elle luttera jusqu’à la mort contre le nouveau roi Créon, pour que le corps de Polynice ne soit pas abandonné aux chiens et aux vautours.


Khaos

[70’] - 2013
Dans ce projet artistique, nous nous sommes emparés de la tragédie Les Troyennes de Sénèque pour porter un regard sur le monde d’aujourd’hui : le génocide troyen perpétré par les Grecs se perpétue dans de nombreuses contrées du monde. Laissant de côté leur conscience personnelle et toute forme de justice, les hommes ont engagé des actions destructrices sans fin et qui les dépassent. Dans cet enchaînement pitoyable, nous avons donné vie aux enfants de Troie dont l’aventure et le flot poétique est une espérance...


Au bout du monde

[70’] - 2014
Adaptation et Inspiration : « Sa majesté des mouches » de William Golding, « Les exilées » d’Eschyle, l’univers de Myazaki et l’actualité. Le tournage s’est déroulé en Crète, en passant par Héraklion, Agios Thomas, Hania, les gorges d’Aradena, la forêt ancestrale de Milia, le lagon de Balos. Les élèves ont vécu cette expérience, dans un esprit du dépassement, parfois proche de l’épuisement. Ils ont donné ce qu’il y a de plus beau dans l’interprétation d’un rôle : l’oubli de soi pour partager une histoire vécue.


L’enfance des héros

[70’] - 2015
Mais qui étaient-ils ces héros extraordinaires qui accomplissent mille exploits pour
l’honneur de leur cité dans les textes fondateurs de notre civilisation, l’Iliade et l’Odyssée ? Ulysse, Pénélope, Achille, Patrocle, Hélène, Clytemnestre, Iphigénie ne sont encore que des adolescents. Ils côtoient et admirent Héraclès, Jason, Castor et Pollux…Quelle enfance ont-ils vécue ? Quels étaient leurs rêves ? Comment sont-ils devenus ces héros que le monde continue de célébrer ? Dans une atmosphère fantastique, nous les voyons grandir avant qu’ils ne soient
entrainés dans la destruction de Troie.


* @ [titre du projet documentaire de Philippe Troyon] - ** documentaire réalisé par Philippe Troyon, dans le cadre d’un atelier d’éducation à l’image au collège Marcel Cachin. *** réalisation : Alexis Zelensky PS : Ces films ont été réalisés avec le soutien de l’association Périphérie et la complicité des monteurs suivants : Mélanie Dupas, Julien Pornet, Clémence Carrier, Guillaume Lebel, Corentin Loterie. (production à part : "Quelle classe, ma classe"