L’échec scolaire

L’échec scolaire


Anne Baudry a réalisé un magnifique film documentaire : "Portraits d’Oratoriens, un Christianisme dans la fragilité du monde" en 2011. Parmi ces oratoriens, le père Gilbert Caffin. Après une vie passée au service de l’éducation des jeunes ainsi que dans des organisations internationales, Gilbert Caffin est revenu à Saint-Eustache il y a une dizaine d’années. Il nous a quitté en Juillet 2013. J’ai demandé à Anne Baudry de bien vouloir me confier cet entretien avec lui, car il ressemble à celui que je connaissais depuis plus de quarante ans. Je remercie Anne pour cette confiance et de nous faire profiter de la qualité de son travail. Gilbert Caffin s’était rendu à la projection d’un des films réalisé dans le cadre des Observatoires au Cinéma Jacques Tati à Tremblay en France. Sa présence en a étonné plus d’un, mais sa place était là parmi nous, parmi les habitants et les personnels du Foyer de Vie de Villepinte. Toujours curieux de tout, malgré sa maladie et son âge, sa présence à contribuer à illuminer cette soirée ouverte à tous. Il demeurait ouvert à cet "inattendu" qu’il n’a cessé de chercher et il guettait la rencontre avec cette simplicité et cette chaleur humaine que nous lui connaissions. Il était très attaché à la pédagogie. « Il faut donner aux jeunes la confiance dans la recherche de soi, des autres et du monde » disait-il. Il aimait réfléchir sur ce paradoxe : « faire une pédagogie optimiste sur une anthropologie humaine pessimiste ». Philippe Troyon