Festival Forum des Images - Pocket Films

Le Forum des Images accueille le Festival Pocket Films pour découvrir des films innovants, partager les expériences des cinéastes par le biais de rencontres, expérimenter la vidéo sur téléphone portable dans des ateliers de réalisation.

Poket film


EXPERIMENTAL

Depuis sa création, en 2005, le festival a programmé plus de 1800 films tournés avec téléphone mobile venus du monde entier. Philippe Troyon, directeur-adjoint et responsable de l’éducation à l’image à Périphérie, a créé le concept « cellulogrammes » qui permet de mener une démarche collective avec des centaines d’enfants (classes primaires - collèges - lycées) autour des images et des sons réalisés à partir de leurs téléphones portables.
Ce concept particulièrement innovant a reçu l’aide de France 5 Education et du CNC "nouveaux médias et création numérique ».

Cellulogrammes

// Pédagogie

Cellulogrammes est un projet d’éducation à l’image mené en milieu scolaire en Seine-Saint-Denis sous l’égide du réalisateur Philippe Troyon.

Depuis Septembre 2007, quatre classes d’établissements scolaires de Seine-Saint-Denis - du CM1 à la Terminale - ont participé au projet.
Ces classes ont accueilli régulièrement un réalisateur, une poète, une juriste et une anthropologue qui les sensibilisent tous à leur manière à l’écriture, l’image et au son.

Le but du projet est de faire écrire aux élèves un scénario afin qu’ils le mettent en image à l’aide d’un téléphone portable, réalisant ainsi un film en plan séquence d’une durée d’une minute environ ayant pour thème « le sentiment et l’autre ».
Ces films sont appelés « Cellulogrammes ».

Ce projet est produit par STRIANA avec le département à l’éducation à l’image de Périphérie, sous l’égide d’Imaginem et avec le soutien de la Fondation 93, la DAAC du Rectorat de Créteil. Retrouvez ce projet sur Curiosphère.tv, diffuseur et co-producteur du projet.

PDF - 205.5 ko

Journée de réflexion : téléphone mobile et éducation à l’image

// Expériences vidéo

Comment le téléphone mobile peut-il s’inscrire dans des démarches d’éducation à l’image ? Comment accompagner enfants, adolescents et adultes dans la transformation de cet objet du quotidien, aux possibilités variées, en un mode d’expression et de création ? Autant de questions déclinées au cours de cette journée de réflexion consacrée aux expériences pédagogiques utilisant le téléphone mobile, en présence de représentants de l’Éducation nationale, de porteurs de projets et de participants.

Avec le soutien du festival Retour d’image, les trois séances de ces ateliers sont interprétées en langue des signes.

Filmer en classe

ve 13 juin 11h30 petite salle

Face à l’omniprésence du téléphone mobile dans leur quotidien, comment offrir aux enfants et adolescents une alternative constructive et artistique à toute utilisation “ compulsive ” ? Focus sur deux initiatives pédagogiques menées en région parisienne.

Mené par le Forum des images et soutenu par la Fondation Sciences Po’, le projet Filmer le réel offre aux élèves du lycée expérimental Jean-Renoir de Bondy une réflexion autour des nouvelles formes de documentaires citoyens. Le travail de réalisation sur téléphones mobiles s’est accompagné de projections de films documentaires en salle.

Le projet Cellulogrammes propose de développer l’esprit critique des jeunes vis-à-vis des images et de les initier à l’écriture poétique avant de leur faire réaliser avec téléphone mobile des “ Cellulogrammes ” d’une minute autour d’un thème commun : “ le sentiment et l’autre ”.

Intervenants : Martine Chen et Philippe Destelle (enseignants - Filmer le réel), Philippe Troyon (auteur/concepteur - Cellulogrammes). Modérateur : Monique Radochevitch (conseillère cinéma à la DAAC du Rectorat de Créteil).

Ateliers en temps libre

ve 13 juin 14h30 petite salle

Quels types de projets mener avec les jeunes en dehors du cadre scolaire ? Comment les sensibiliser à l’image et aux nouvelles technologies ? Regards croisés sur trois initiatives originales.

Animé par un réalisateur au sein d’une association théâtrale de Boulogne, l’atelier Les Enfants de la Comédie a proposé à des enfants de 9 à 12 ans une réflexion sur leurs rêves et cauchemars.

L’atelier La mémoire permanente, mené par le programme Passeurs d’images en région Centre, invite des adolescents à réfléchir autour du documentaire, en faisant dialoguer images réalisées avec téléphone portable et images d’archives.

En Grande-Bretagne, l’artiste Melissa Bliss mène des ateliers en liaison avec des galeries d’art et la BBC. Sa démarche vise à développer la sensibilité artistique des adolescents et les amène à réfléchir sur leur relation au monde qui les entoure.

Intervenants : Kevan Stevens (réalisateur - Les Enfants de la Comédie), Melissa Bliss (artiste - Living Cinema), Wilfried Jude (coordinateur hors temps scolaire pour Centre Images - La mémoire permanente). Modérateur : François Campana (directeur de Passeurs d’images / Kyrnea International).

Formations adultes

ve 13 juin 16h30 petite salle

Les apprentissages autour de l’utilisation du téléphone portable, destinés à un public adulte, permettent d’établir des passerelles transgénérationnelles autour de cet outil maîtrisé par les jeunes.

En France, différentes formations (le stage Evolutions des Techniques Cinématographiques et l’atelier Caméra Stylo) sensibilisent des formateurs en contact avec tous les types de public aux utilisations pédagogiques du téléphone portable.

En Inde (Cybermohalla) et au Brésil (Video de bolso), différentes expériences autour du téléphone mobile sont proposées à des artistes locaux, à de jeunes adultes ou à de futurs formateurs. Retour d’image - festival de cinéma ouvert sur les différences - organise un atelier de formation faisant collaborer des participants touchés par un handicap et des personnes valides.

Intervenants  : Benoît Labourdette (Festival Pocket Films - atelier Evolutions des Techniques Cinématographiques), Yann Sinic (réalisateur Pharos Production - atelier Caméra Stylo), Véronique Bros Prézeau (documentaliste ECM Kawenga - atelier Caméra Stylo), Nacho Duran (artiste multimédia Video de bolso), Diane Maroger (directrice artistique du festival Retour d’image), Shveta Sarda (Sarai, CyberMohalla-sous réserve). Modérateur : Frédéric Lavigne (directeur de l’action éducative du Forum des images)


Une journée au Festival Pocket Films

Le jour se lève sur le Forum des Images et la première grosse journée de Pocket Films commence. On découvre la compétition officielle et on flâne dans les couloirs en visionnant des tas d’images folles et spontanées.

A 13h je me retrouve à une rencontre avec Philippe Troyon et Julien Pornet. Ils ont travaillé toute l’année avec des classes d’enfants en Seine-Saint-Denis et leur ont fait découvrir la pratique du filmage par téléphone. Dans la salle, les enfants sont présents et on assiste à une réflexion sur l’image et ses pouvoirs aujourd’hui, la capacité à chacun de s’exprimer, de fabriquer du contenu dès le plus jeune âge. J’assiste avec plaisir à cette sorte de cours public en présence de touts petits qui découvrent pour la première fois des images des 400 coups de Truffaut.

En fin de classe, on découvre des petits films réalisés à l’arrache par les enfants. Des regards qui pour certains ne manquent pas de gueule. On les a aussi et surtout invités à travailler sur l’autoportrait et des films sont visibles apparemment dans le Grand Foyer du Forum des Images pendant le festival. Je vais essayer d’y jeter un coup d’œil. En tout cas bravo à Philippe Troyon de proposer ces ateliers, j’aurais rêvé de participer à ça quand j’étais môme.