travail d’écriture #3 - le 09 février 2018

Groupe de travail :

Sylvie RABINEAU (Cheffe de service MAS) - Francine EUGENE (Aide soignante) Hasan KILINC (Aide soignant) - Marion LANGLOIS (Monitrice éducatrice) Georgina PETERS (Psychométricienne) - Maria PEAN (Monitrice éducatrice)
Isabelle CHEVRIER (AMP) - Noura CHERCHEUR (Monitrice éducatrice)
Christine VIRLOUVET (Monitrice éducatrice) - Agnès KINGOMBE (Aide soignante) - Makassi KEITA (Monitrice éducatrice)


TRAVAUX EFFECTUES PAR L’EQUIPE ENTRE DEUX SEANCES


Travail sur la définition du mot « Handicap"

VOIR document >

PDF - 105.7 ko

Idées de scènes à filmer

VOIR document >

PDF - 56.6 ko

LE MATIN 9h30 – 12h30 :

« Proposer et choisir »

- Proposition des moments qui seraient les plus pertinents à filmer de l’avis des professionnels
[Intérieur // Extérieur du Foyer de Vie - Mas]

- Discussion autour du choix des personnages à filmer

- Réflexion autour des trois titres qui engage le futur récit du film :
La main dans le chapeau, Le regard qui interroge ou Leçon de vie

- Georgina fait part de sa recherche sur le sens du mot handicap et d’un historique

- La question de filmer un transfert ?

- Les 10 règles du documentaire selon Victor Kossakovsky


Visionnage de deux extraits de films :


« Le moindre geste » de Fernand Deligny

Le Moindre Geste est un film réalisé par Fernand Deligny, co-réalisé par Josée Manenti et Jean-Pierre Daniel en 1971. Entre le registre documentaire et la fiction, ce film a la particularité d’être joué par des enfants en souffrance psychique (délinquants, psychotiques, autistes). Tourné dans les Cévennes, ce film montre la tentative de Deligny de mener avec ces enfants une « cure libre » éloignée des pratiques asilaires.


« Le plan fixe » par Raymond Depardon

Profils paysans est une série de films français documentaires réalisés par Raymond Depardon. Cette série se compose de trois volets :

L’Approche, sorti en 2001
Le Quotidien, sorti en 2005
La Vie moderne, sorti en 2008


L’APRÈS-MIDI 14h00- 17h30 :

« Pratiquer et organiser »

PRATIQUE :

Le groupe A avec Philippe Troyon, travaille autour des notions de plan de travail et d’organisation d’un tournage. [philosophie et cinéma]

Le groupe B fait des essais filmés avec la caméra et le micro avec Antoine Vaton en fonction de ce qui émergera du matin

Inversion des groupes A et B.


RETOUR SUR IMAGES

Les groupes A + B regardent collectivement les images tournées par les équipes qui ont pris tour à tour la caméra et le micro.

Les scènes tournées sont des scènes « surgissantes » liées souvent au hasard des situations. Ce jour là la neige tombe en grande quantité ce qui occasionne des jeux de boules de neige avec les résidents.

Quelques scènes de « circulation » dans le couloir central sont tournées > travellings avec les chaises roulantes.

Les points suivants sont abordés :

- tenue du cadre
- qualité des sons
- adaptation aux situations (inattendues)
- rapidité d’exécution


PRÉPARATION :

- Feuille de présence
- Constitution de 2 groupes homogènes
- Préparer le matériel de tournage : Mettre les batteries caméra à recharger
- Prévoir une Carte HD pour la caméra & Un fauteuil roulant


TRAVAIL A FAIRE

Le sujet du film :
Le regard de l’autre

Idées de titre : « le regard qui interroge » - « leçons de vies » - « la main dans le chapeau »

Repérages photographiques :
chaque professionnelle devra faire des photos de lieux liés au sujet

Ecritures cinématographiques :
écrire 10 à 15 situations de soins de circulations de transferts avec les résidents

Ne pas oublier que le sujet du film est plus lié au travail de la professionnelle (au plus profond). Comment ressentir ce qu’elle ressent avec le résident dans ces diverses situations [soins - transferts - couloirs - extérieurs et intérieurs, jour et nuit]