Les artistes à la Ferme Godier - 05 Mars 2015

L’émotion et la parole, entre les artistes et les résidents

Jeudi 05 Mars 2015
LIEU : La ferme Godier

La rencontre avec Pierre Vincent

Les résidents accompagnés des éducatrices et des directrices du Foyer - Mas de Villepinte arrivent dans le théâtre.

Pierre Vincent nous accueille dans son théâtre. Il présente le lieu, sa programmation et son travail. Il indique les possibilités du travail qui pourra être mené avec les résidents.

Puis il présente chaque artiste. Un débat se fera après la présentation des travaux de chaque artiste.


Philippe Troyon, cinéaste

Philippe Troyon présente son travail de cinéaste, en rappelant la démarche déjà entreprise avec les Observatoires Documentaires et la réalisation collective du film documentaire : « Vies d’ici, vues d’ici » que les résidents connaissent bien. Il explique la raison pour laquelle il choisit cet après-midi de projeter un de ses courts-métrages « La Flache ». C’est une fiction avec des acteurs. Il amènera les résidents à « jouer » comme dans une fiction, leur propre rôle.



Edith Azam, écrivaine

Edith Azam a pris une « valise » remplie de ses livres et de ses dessins. Elle parle de son travail, de son écriture et souhaite partager cette passion avec les résidents qui aiment entendre des histoires et les raconter avec des mots et des dessins. Elle fait une lecture de quelques textes choisis et montre également ses dessins.



Antoine Vaton, photographe

Antoine Vaton présente son travail de photographe, avec la projection d’un montage photographique sonore. Il y parle de sa sensibilité pour les « instantanés » pris dans la rue, dans la forêt, dans le ciel nuageux. Son goût pour le noir et blanc. Il préfère privilégier la force d’une photo même si celle-ci peut-être floue. La projection est accompagnée de musiques et d’un texte qu’il lit en direct. Il travaillera avec les résidents en leur donnant un appareil photo.



Julien Pornet, chef-monteur et passeur d’images

Julien Pornet parle de son travail de montage. Il explique que c’est une écriture. Il présente : les « écritures cinématographiques ». Il montre deux extraits de films, parmi un choix de 6 films : « L’illusionniste » d’Alain Cavalier [2006] et « Kiriki, acrobates japonais » de Segundo de Chamon [1907].



Le débat :

Les résidents sont des spectateurs très attentifs et très réceptifs aux différentes formes artistiques présentées. Après chaque présentation, ils prennent la parole et leurs réactions sont très surprenantes : sur la couleur bleue d’un plan, sur la durée de la réalisation, sur les effets d’une poésie, sur la beauté d’un dessin et sur le noir et blanc, sur le temps arrêté, sur l’émerveillement de la magie ... Ils sont très partants pour continuer ce travail sur leur vie, leur mémoire, avec les différentes formes d’expressions et d’écritures.


Petit rappel historique sur la Ferme Godier et la compagnie « Issue de secours" :

Pierre Vincent crée en 1990 sa compagnie, aujourd’hui Issue de secours, dont il est le directeur artistique.

En octobre 1999 Issue de secours s’installe à Villepinte.

Elle y mène de nombreuses activités auprès des établissements scolaires de la ville, auprès de la médiathèque, du centre social et de la maison d’arrêt ainsi qu’auprès de groupes de théâtre amateur.

Elle investit en 2003 un bâtiment accueillant les services techniques de la ville et voué à la destruction, la Ferme Godier.
Elle y développe alors des actions en direction du public (comités de lecture, rencontres d’auteurs, ateliers de théâtre amateur, lectures) et des spectacles de création.
Le projet de destruction de la ferme est arrêté et transformé en projet d’aménagement d’un lieu répondant à l’accueil du public.

En 2007 la municipalité ouvre le théâtre de la ferme Godier et confie sa gestion artistique à la compagnie.
Depuis cette date, Issue de secours développe une politique de création, d’accueil et de résidence d’artistes grâce aux conventionnements avec le département de Seine-Saint-Denis et la région Ile-de-France.

"Nous avons tissé, construit avec le territoire proche. Du jour de l’arrivée de notre compagnie à VIllepinte, à aujourd’hui, quelques années se sont écoulées. Quelques années pour élaborer, développer, pérenniser notre projet artistique.
Nous avons initié un faisceau de liens avec les publics.
Pas à pas, être à être.
Nous avons initié des maillages locaux, avec les structures en place, les associations.
Pas à pas, groupe à groupe.
Aujourd’hui nous ouvrons à d’autres territoires. Irriguer et enrichir.
Pas à pas, monde à monde.
Il s’agit de trouver l’équilibre... Funambules". PV

Issue de secours est soutenue par la Drac Ile-de-France, la ville de Villepinte, le Conseil régional d’Ile-de-France et le Conseil général de Seine-Saint-Denis, l’Acsé. la direction départementale de la cohésion sociale.