Métope : Antoine Vaton, photographe

Antoine Vaton
Photographe et Cinéaste

Le Dernier Combat de Luc Besson, est la premère expérience professionnelle d’Antoine Vaton, il a 20 ans. Il est stagiaire aussi bien sur le tournage que sur le montage du film. Il est de nouveau de l’aventure pour les deux films suivants : Subway et le Grand Bleu. Il participe ensuite au film Esther d’Amos Gitaï, éclairé par Henri Alekan ainsi qu’aux deux premiers films de Pierre Jolivet.

Parallèlement, il commence la photographie sur pellicule, plus spécifiquement en noir et blanc avec une optique 50 mm, à la manière des deux grands maitres qui le fascinent : André Kertész et Henri Cartier-Bresson.

Il met en scène quatre court-métrages de fiction tournés sur pellicule. L’échappée belle, film qui obtient le prix d’interprétation au festival de Brest et de Paris. Les Moyens du bord et Dourga qui sont sélectionnés au festival de Brest et de Clermont-Ferrand. Il est aussi co-auteur de deux scénarii de long-métrage de fiction Boucan et Terre ! et réalise de nombreux magazines pour France 5 et Arte : L’enfance pas à pas, De là-bas et d’ici, La planète des enfants, Fête des bébés, Album de famille…

Depuis 2009, il collabore régulièrement avec l’association Périphérie dans le cadre de l’éducation à l’image en milieu scolaire. Il a animé pour l’Institut National de l’Audiovisuel plusieurs stages de réalisation dont dernièrement, « écrire et concevoir un documentaire » session 2012 à Autrans.

Il vient de terminer le film documentaire Les amants de Guingamp. Une exposition de tirages photo en noir et blanc associée à l’histore de ce film se tient actuellement à Bobigny.


QUELQUES TRAVAUX D’ANTOINE VATON